Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Porte intérieure coulissante

TOUT SUR LES PORTES COULISSANTES
La porte coulissante représente une alternative efficace pour permettre une meilleure gestion de l’espace, mais aussi du passage de l’extérieur vers l’intérieur. Elle se révèle ainsi être une solution idéale lorsqu’il s’agit d’un réaménagement, car permettant notamment d’éviter la réalisation de grands travaux tout en offrant un large choix et de nombreuses options.

COMMENT FAIRE SON CHOIX DE PORTE COULISSANTE ?
Avant d’effectuer son achat, il se révèlera important de savoir quel type de porte coulissante sera le mieux adapté à la pièce que vous souhaitez aménager. C’est seulement ensuite qu’il faudra déterminer le matériau en question, selon le système de rail que vous souhaiterez.

LE BLOC PORTE COULISSANT, UN ÉLÉMENT DÉCORATIF IDÉAL
Cette catégorie de porte, une fois installée, fera entièrement partie de la pièce. Elle pourra ainsi devenir un moyen très pratique pour l’embellissement de l’espace. Les architectes et les décorateurs d’intérieurs s’en servent régulièrement. Cette porte d’intérieur coulissante offre en effet de nombreuses possibilités de décoration et en fonction du matériau utilisé, le résultat sera différent. Pour un intérieur douillet, le bois fera place nette, mais pour un design plus moderne, l’aluminium sera de rigueur. De nombreuses couleurs sont disponibles, pour permettre une multitude de variations. De même, le choix des rails aura son importance en ce qui concerne la décoration. Il ne faut donc pas les prendre à la légère. Par ailleurs, la porte à galandage permet d’économiser un espace important en toute discrétion, car cette dernière disparaît dans une cloison.

LA PORTE COULISSANTE SUR RAIL À GALANDAGE OU EN APPLIQUE
Elle est aujourd’hui utilisée dans les vérandas, mais aussi lorsqu’il s’agit du passage d’une pièce vers l’extérieur. Le rail pourra être visible à cause de son renfort rehaussé, mais pourra tout simplement être au même niveau que le sol afin d’obtenir une esthétique plus épurée. Cette dernière peut être fermée à l’aide d’une fermeture et un cylindre de sécurité à l’instar des portes classiques. Cela permettra en fait d’avoir une plus grande sécurité et donc d’augmenter la capacité antieffraction. Ce type de porte peut également être livré sans poignée et cylindre extérieur. De ce fait, les cambrioleurs n’auront aucune possibilité d’accès. La porte levante-coulissante est quant à elle très semblable à la première, seulement la porte n’est pas actionnée à l’aide d’une poignée, mais d’un levier. Cela représente un avantage certain envers les effractions, car il sera indispensable de lever le vantail avant de pouvoir entrer. Par ailleurs, ce système est assez efficace contre le vent.

LA PORTE À GALANDAGE
Elle se présente comme une porte intégrée, car permet plus de gain d’espace par rapport au système à rail. En effet, cette dernière s’ouvre en disparaissant complètement dans une cloison. Cela libèrera effectivement de la place au mur et au sol, car un côté de la cloison pourra être utilisé, soit pour disposer des meubles, soit pour y installer des décorations, etc. Cependant, la pose de cette dernière nécessite un dispositif plus conséquent, car un caisson devra être installé entre le mur extérieur et intérieur. De plus, le ventail devra s’insérer dans un châssis. Il s’agira en fait d’une structure métallique dotée d’un rail aussi bien en bas qu’en haut pour permettre un guidage optimal. Lorsque l’ouverture nécessite cependant plusieurs vantaux, ces derniers se répartiront de part et d’autre ou alors d’un seul côté. Lorsqu’un nouveau mur est nécessaire, le caisson devra être installé avant la pose de la plaque de plâtre. C’est le plaquiste qui aura la responsabilité de cette tâche. Lorsque le mur est déjà existant, les portes suspendues pourront être cachées grâce à un panneau d’habillage. L’essentiel est de comprendre qu’il faudra dans tous les cas s’attendre à avoir une cloison plus épaisse à cause du châssis.

QUELQUES ASTUCES POUR L’INSTALLATION D’UN BLOC PORTE COULISSANT EN APPLIQUE
Peu importe le type d’installation, il est primordial de prendre en compte certains détails importants. Tout d’abord, chaque produit aura sa propre épaisseur, il faut ainsi s’assurer que la porte coulissante puisse s’insérer dans le châssis. Ensuite, il faut savoir que les panneaux vitrés sont plus lourds qu’une porte en bois. Il est donc indispensable d’avoir un système d’accroches de qualité, qui sera en effet adapté à la fois au poids et à l’épaisseur du verre. Il est aussi bon de ne rien prévoir derrière l’espace qui est destiné à la porte en applique, qu’il s’agisse d’interrupteurs ou de prises électriques. C’est ainsi que certaines versions à galandage disposent d’un châssis intégrant l’équipement électrique. Lorsque vous désirez installer de grands panneaux mobiles, pour séparer une pièce en deux, il ne faut surtout pas oublier de réaliser le guide au sol. Ce dernier sera à visser ou à coller, en vue de garantir le bon déplacement des vantaux. Les modèles mixtes, pour les dressings, présentent par exemple des roulettes basses et ne nécessitent donc pas de rail. Seulement, il faut bien faire attention au revêtement de votre sol surtout pour un parquet ou encore un revêtement synthétique.

Porte intérieure coulissante

TOUT SUR LES PORTES COULISSANTES
La porte coulissante représente une alternative efficace pour permettre une meilleure gestion de l’espace, mais aussi du passage de l’extérieur vers l’intérieur. Elle se révèle ainsi être une solution idéale lorsqu’il s’agit d’un réaménagement, car permettant notamment d’éviter la réalisation de grands travaux tout en offrant un large choix et de nombreuses options.

COMMENT FAIRE SON CHOIX DE PORTE COULISSANTE ?
Avant d’effectuer son achat, il se révèlera important de savoir quel type de porte coulissante sera le mieux adapté à la pièce que vous souhaitez aménager. C’est seulement ensuite qu’il faudra déterminer le matériau en question, selon le système de rail que vous souhaiterez.

LE BLOC PORTE COULISSANT, UN ÉLÉMENT DÉCORATIF IDÉAL
Cette catégorie de porte, une fois installée, fera entièrement partie de la pièce. Elle pourra ainsi devenir un moyen très pratique pour l’embellissement de l’espace. Les architectes et les décorateurs d’intérieurs s’en servent régulièrement. Cette porte d’intérieur coulissante offre en effet de nombreuses possibilités de décoration et en fonction du matériau utilisé, le résultat sera différent. Pour un intérieur douillet, le bois fera place nette, mais pour un design plus moderne, l’aluminium sera de rigueur. De nombreuses couleurs sont disponibles, pour permettre une multitude de variations. De même, le choix des rails aura son importance en ce qui concerne la décoration. Il ne faut donc pas les prendre à la légère. Par ailleurs, la porte à galandage permet d’économiser un espace important en toute discrétion, car cette dernière disparaît dans une cloison.

LA PORTE COULISSANTE SUR RAIL À GALANDAGE OU EN APPLIQUE
Elle est aujourd’hui utilisée dans les vérandas, mais aussi lorsqu’il s’agit du passage d’une pièce vers l’extérieur. Le rail pourra être visible à cause de son renfort rehaussé, mais pourra tout simplement être au même niveau que le sol afin d’obtenir une esthétique plus épurée. Cette dernière peut être fermée à l’aide d’une fermeture et un cylindre de sécurité à l’instar des portes classiques. Cela permettra en fait d’avoir une plus grande sécurité et donc d’augmenter la capacité antieffraction. Ce type de porte peut également être livré sans poignée et cylindre extérieur. De ce fait, les cambrioleurs n’auront aucune possibilité d’accès. La porte levante-coulissante est quant à elle très semblable à la première, seulement la porte n’est pas actionnée à l’aide d’une poignée, mais d’un levier. Cela représente un avantage certain envers les effractions, car il sera indispensable de lever le vantail avant de pouvoir entrer. Par ailleurs, ce système est assez efficace contre le vent.

LA PORTE À GALANDAGE
Elle se présente comme une porte intégrée, car permet plus de gain d’espace par rapport au système à rail. En effet, cette dernière s’ouvre en disparaissant complètement dans une cloison. Cela libèrera effectivement de la place au mur et au sol, car un côté de la cloison pourra être utilisé, soit pour disposer des meubles, soit pour y installer des décorations, etc. Cependant, la pose de cette dernière nécessite un dispositif plus conséquent, car un caisson devra être installé entre le mur extérieur et intérieur. De plus, le ventail devra s’insérer dans un châssis. Il s’agira en fait d’une structure métallique dotée d’un rail aussi bien en bas qu’en haut pour permettre un guidage optimal. Lorsque l’ouverture nécessite cependant plusieurs vantaux, ces derniers se répartiront de part et d’autre ou alors d’un seul côté. Lorsqu’un nouveau mur est nécessaire, le caisson devra être installé avant la pose de la plaque de plâtre. C’est le plaquiste qui aura la responsabilité de cette tâche. Lorsque le mur est déjà existant, les portes suspendues pourront être cachées grâce à un panneau d’habillage. L’essentiel est de comprendre qu’il faudra dans tous les cas s’attendre à avoir une cloison plus épaisse à cause du châssis.

QUELQUES ASTUCES POUR L’INSTALLATION D’UN BLOC PORTE COULISSANT EN APPLIQUE
Peu importe le type d’installation, il est primordial de prendre en compte certains détails importants. Tout d’abord, chaque produit aura sa propre épaisseur, il faut ainsi s’assurer que la porte coulissante puisse s’insérer dans le châssis. Ensuite, il faut savoir que les panneaux vitrés sont plus lourds qu’une porte en bois. Il est donc indispensable d’avoir un système d’accroches de qualité, qui sera en effet adapté à la fois au poids et à l’épaisseur du verre. Il est aussi bon de ne rien prévoir derrière l’espace qui est destiné à la porte en applique, qu’il s’agisse d’interrupteurs ou de prises électriques. C’est ainsi que certaines versions à galandage disposent d’un châssis intégrant l’équipement électrique. Lorsque vous désirez installer de grands panneaux mobiles, pour séparer une pièce en deux, il ne faut surtout pas oublier de réaliser le guide au sol. Ce dernier sera à visser ou à coller, en vue de garantir le bon déplacement des vantaux. Les modèles mixtes, pour les dressings, présentent par exemple des roulettes basses et ne nécessitent donc pas de rail. Seulement, il faut bien faire attention au revêtement de votre sol surtout pour un parquet ou encore un revêtement synthétique.

2 résultats affichés